News

Esther Kalechi Agbarakwe, témoignage d’une jeune femme qui s’engage pour la Charte de la Terre

Esther Kalechi Agbarakwe a découvert la Charte de la Terre en 2006 à Calabar au Nigeria. Elle a participé à un E-Glo de la Charte de la Terre (Earth Charter Global Learning Opportunity), un programme de formation qui lui a appris faire entendre sa voix à travers les réseaux sociaux, ou à travers différents moyens de communications comme les blogs, afin de construire un futur soutenable. En 2016, elle a travaillé comme Conseillère pour le Ministre de l’Environnement au Nigeria et travaille actuellement comme Représentante de l’Action pour le Climat et les Objectifs de Développement Durable, pour la mission jeunesse du bureau du Secrétaire Général des Nations Unies.

Mon principe préféré de la Charte de la Terre est le premier – Protection de la Communauté de la Vie. Je l’apprécie car il me fait sentir plus connectée à l’espèce humaine et à tout ce qui se trouve sur terre- que ce soit une mouche, un être humain ou une plante. La Charte de la Terre fut ma première approche vers les problématiques environnementales. Ses principes ont élargi ma vision (aussi différente soit-elle de celle d’où je viens). Cela peut vraiment vous intéresser de savoir que la Charte de la Terre rassemble un grand nombre de thématiques, de la religion à l’humanité. J’ai toujours mon livre sur « La Charte de la Terre en action » dans ma chambre. Je le lis souvent. Il permet de se rappeler où l’on va. Il vous donne l’inspiration pour continuer d’avancer, car cela est parfois difficile. Souvent c’est amusant, mais parfois on se retrouve face à la croisée des chemins de notre vie. Nous devons regarder en arrière et constater que nous avons déjà parcouru un long chemin.

Dans cette vidéo, Esther explique comment elle a découvert la Charte de la Terre et comment elle continue de s’en inspirer dans son travail d’aujourd’hui.