News

Réunion d'experts sur l’Education aux Changements Climatiques pour le Développement Durable en Amérique latine et dans les Caraïbes

Au cours de la réunion, les participants ont analysé les principaux défis que les changement climatique pose aux systèmes d’éducation en Amérique latine et dans les Caraïbes, ainsi que le rôle que l’éducation peut avoir dans l’adaptation et l’atténuation des effets des changements climatiques. Cette réunion a été organisée dans le cadre du programme d’action mondial récemment lancé pour l’Education pour le Développement Durable, qui suit la Décennie de l’UNESCO pour l’Education pour le Développement Durable (2005-2014).

La ministre de l’Éducation du Costa Rica, Mme Sonia Marta Mora a assisté à cette réunion au cours de la seconde journée. Elle a affirmé l’engagement du gouvernement Costa ricain à favoriser d’avantage la collaboration au sein de la région afin de promouvoir ce sujet. La directrice régionale de l’UNESCO d’Amérique centrale et du Mexique Mme Pilar Álvarez-Laso a souligné l’importance de l’événement dans le processus d’articulation du nouveau programme et des priorités en matière d’éducation, étant en cours d’élaboration dans une variété de forums en 2015.

De plus, des chercheurs et communicateurs de renom travaillant dans ce domaine ont participé à l’événement, ainsi que des autorités gouvernementales, des membres de la jeunesse, des membres des communautés autochtones, et des représentants d’ONG. Mme Adriana Valenzuela du secrétariat de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), était également présente et a souligné l’importance de la coopération internationale pour améliorer la mise en œuvre de l’article 6 de la Convention relatives à l’éducation, la formation et la sensibilisation du public sur les changements climatiques.

La première journée a débuté avec deux discours, le premier d’Eduard Muller, Université de la Coopération internationale (Costa Rica), fut intitulé: « Education pour les Changements Climatiques ou Education pour le Développement régénératif? ». Le second discours, d’Edgar Gonzalez-Gaudiano, Université Veracruzana (México), était intitulé « Education et Communication du Changement Climatique. Une perspective des représentations sociales ».

Au cours de la première et de la deuxième journée de la réunion, plusieurs groupes de travail ont été organisés en vertu de ces sujets:

• Les politiques, stratégies et partenariats sur CCE en Amérique latine et dans les Caraïbes
• Le renforcement des capacités et des sensibilisations sur le Changement Climatique
• Le rôle des différents groupes dans la promotion de l’éducation au changement climatique: la mise en place d’une collaboration
• Approches scolaires et institutionnelles de l’Education aux Changements Climatiques
• La résilience de la communauté au travers de l’Education de la réduction des risques de catastrophes
Au cours du second et du troisième jour, les participants ont formé trois groupes sous régionaux (Amérique centrale et Mexique, les Caraïbes et Amérique du Sud), afin d’identifier des recommandations d’actions régionales afin de promouvoir l’Education aux Changements Climatiques pour la Durabilité.

Le 14 mai, dernier jour de la réunion, les participants ont visité quatre projets illustrant de bonnes pratiques sur l’atténuation et l’adaptation aux Changements Climatiques dans la vallée centrale.

Comme résultats concrets de cette réunion, plusieurs recommandations pour un plan d’action de promotion de l’Education aux Changements Climatiques pour la Durabilité, dans le contexte de l’Amérique latine et des Caraïbes ont été identifiés. Ces recommandations sont encore en cours de révision par les participants et seront présentées dans le rapport final de cette réunion.

Trouvez la galerie de photos de cet événement ici.

Cet événement a été organisé par l’UNESCO en collaboration avec la Charte Terre internationale et rendu possible grâce à des subventions du Fonds-en-dépôt Japonais et du Gouvernement du Danemark. L’événement a eu lieu au Centre de la Charte de la Terre pour l’Education pour le Développement Durable à l’Université pour la Paix.