Comment participer

… à l’Initiative de la Charte de la Terre

Huit choses que vous pouvez faire aujourd’hui

  1. Disséminez la Charte de la Terre et sensibilisez vos amis et communautés locales à ses principes.
  2. Adoptez la Charte de la Terre et encouragez vos organisations d’appartenance et vos gouvernements locaux et nationaux à soutenir également la Charte de la Terre.
  3. Lancez un groupe de réflexion sur la Charte de la Terre et étudiez ses modalités d’application chez vous, sur votre lieu de travail et dans votre communauté.
  4. Utilisez la Charte de la Terre dans votre activités, le travail, la recherche ou la planification.
  5. Devenez bénévole en aidant ECI avec une tâche spécifique ou en mettant en place un groupe d’action sur l’éducation, ou dans votre domaine de travail.
  6. Collaborez avec les Partenaires et Affiliés de la Charte de la Terre et avec d’autres organisations ayant avalisé la Charte de la Terre dans votre région.
  7. Contribuez financièrement ou fournissez gracieusement les ressources et services nécessaires pour soutenir la Charte de la Terre Internationale et ses projets.
  8. Consultez et suivez les lignes directrices du Plan d’action pour l’expansion décentralisée  de l’Initiative de la Charte de la Terre.

Façons d’utiliser la Charte de la Terre

Il existe de nombreuses manières d’utiliser la Charte de la Terre dans les écoles, le secteur privé, les gouvernements, les ONG, les conférences et les évènements publiques. A titre d’exemple, la charte peut être utilisée comme :

  • Un appel aux personnes, aux institutions et aux communautés à la réflexion sur les attitudes fondamentales et les valeurs éthiques qui orientent nos comportements
  • Un appel à l’action et un guide éthique vers un mode de vie durable, capable de susciter l’engagement, la coopération et le changement.
  • Un cadre de valeurs pour la création de politiques et de plans de développement durable à tous les niveaux.
  • Un instrument permettant aux entreprises aux entreprises de définir leur responsabilité sociale et environnementale et les aidant à formuler la mission et les codes de conduite professionnelle qui y sont liées.
  • Un catalyseur pour parvenir à un dialogue multi-sectoriel, entre différentes cultures et différentes croyances, sur une éthique mondiale et sur l’orientation prise par la mondialisation
  • Un instrument légal flexible qui offre une base éthique pour le développement progressif de normes juridiques sur l’environnement et le développement durable.
  • Un outil permettant d’évaluer les progrès accompli en vue d’un monde plus durable