Burkina Faso

Lors du processus de consultation de  la Charte de la Terre en 1990, trois groupes ont été particulièrement actifs au Burkina Faso : Le Conseil National pour le Développement Durable (CONAGESE), conseil multipartite qui fonctionne sous l’égide du gouvernement du Burkina Faso ; Green Cross Burkina Faso (GCBF) et l’Association des Bénévoles pour le Développement (ADV).

Dès 1998, les trois organisations ont commencé à promouvoir les idées énoncées par la Charte de la Terre au travers de leur réseau. Elles ont permis de récolter d’importants feedbacks dont il a été tenu compte lors du processus de rédaction de la Charte de la Terre. Parallèlement, Green Cross Burkina Faso a formé un Comité de la Charte de la Terre. Ce dernier rassemble plusieurs personnalités et organisations clés du pays.

Aujourd’hui, GCBF continue d’utiliser les principes liés à l’intégrité écologique énoncés dans la Charte de la Terre comme une source d’inspiration et une base pour leurs activités. L’organisation a ainsi organisé les activités suivantes en 2014 :

1 : Un projet de prévention des conflits visant à introduire des pratiques agricoles durables et limiter l’utilisation des pesticides au Burkina Faso.

2 : Un projet de recherche sur la façon dont la perspective des genres ainsi que les droits des communautés locales sont intégrés dans le code minier du Burkina Faso. Une série de recommandations permettant de faire une meilleure inclusion de ces deux aspects a été proposée suite à cette étude.

Partager des actions positives

Téléchargez notre nouvelle application et rejoignez les gens mènent des actions et participe à trouver des solutions qui contribuent aux Objectifs de Développement Durable.