Asia and the Pacific Archives - Earth Charter

Indonesia

In June 1999, an Earth Charter meeting was held to promote engagement of different Indonesian groups in the EC initiative. This meeting was facilitated by Ms. Erna Witoelar, Earth Charter Commissioner.  She has engaged local NGOs in Indonesia, to help with the production of the Earth Charter Brochure in Indonesian, which was widely distributed in 2002. Many of these NGOs continue to be part of the EC Initiative exploring ways to use the Charter and promote it.  A group of NGOs met in November 2007 with EC Secretariat staff in Jakarta, to further explore ways to disseminate the EC principles. They launched an Earth Charter network for Indonesia.

Earth Charter representatives were present at the WSSD PrepCom, in Bali (27 May to 7 June 2002). The EC Seeds of Change exhibition was displayed in Bali during the WSSD PrepCom.  A wonderful Earth Charter cultural event took place on 2 June at the Candra Loka Amphitheatre in Nusa Dua in Bali with the participation of about 1,000 people. The event brought together Indonesian artists and singer san serves as a wonderful opportunity to promote the Earth Charter.

In 2005, the Center for Religious and Cross Cultural Studies at Gadjah Mada University in Yogyakarta held a seminar on world religions and ecology, where the Earth Charter was discussed.

Continue Reading

Vietnam

En 2007, le bureau de l’UNESCO à Hanoi s’est associé avec le Secrétariat de la Charte de la Terre Internationale pour traduire et imprimer des brochures Charte de la Terre destinée à être diffusées dans différentes activités en lien avec le développement durable. Une de ces activités était par exemple l’Atelier National de Sensibilisation à l’Education au Développement Durable, organisé par la Commission Nationale de l’UNESCO Vietnam.

En 2009, avec l’aide de bénévoles venant du Vietnam et du Brésil et grâce aux efforts de Ngoc Anh Nguyen, un site internet de la Charte de la Terre en vietnamien a pu être lancé.

Suivez ce lien pour visiter le site Web de la Charte de la Terre Vietnam: www.earthchartervietnam.org

 

Continue Reading

Philippines

Les Philippines ont mis en place un processus participatif intéressant lors de l’élaboration d’une Charte de la Terre Philippine en 1991. Il s’agissait alors de la première tentative de création d’une Charte de la Terre dans le monde. La Charte de la Terre philippine a été adopté par l’État et les organisations de la société civile au cours de la Conférence « Rassemblement pour une sécurité humaine et écologique », en 1995. Ce document est connu comme la contribution philippine à Charte de la Terre des peuples.

Un groupe Charte de la Terre aux philippines a été créé dans le but d’aider à organiser le processus international d’élaboration de la Charte de la Terre. L’Institut Philippin pour un Futur Alternatif (PIAF) a été un important contributeur et s’est concentré, dès 1999, à la promotion des valeurs de durabilité de la Charte de la Terre.

Un événement important en 1999 a été la tournée nationale du Théâtre des Peuples Autochtones avec une production de la Charte de la Terre appelée « Sept Rituels de la Terre Mère ».

En 2000, une initiative des Scouts de la Terre fondée sur les principes de la Charte a été lancée aux Philippines. La même année, l’Institut Philippin pour un Futur Alternatif a lancé une série de sessions de formation sur le développement durable et la Charte de la Terre au niveau national.

Les Groupes de Jeunesse de la Charte de la Terre ont été très actifs aux Philippines. En 2003, l’organisation « Eco Trekkers Society » a par exemple commencé à utiliser la Charte de la Terre dans ses campagnes locales contre l’introduction d’organismes génétiquement modifiés. En 2007, les Ressources Philippine pour le Développement Durable, Inc (PRSD), un autre groupe de jeunesse de la Charte de la Terre, a organisé un tour à vélo de cinq jours autour d’une importante réserve d’eau pour sensibiliser à la pollution industrielle et à la surpêche.

Voir les profils des Groupes de Jeunesse de la Charte de la Terre.

A Manille, le Secrétariat de la Charte de la Terre et le Conseil de la Terre Asie-Pacifique, un affilié de la Charte de la Terre, ont organisé trois forums Charte de la Terre en 2007. Ces évènements se sont tenus à l’Institut d’études environnementales (Miriam College), à l’Université Philippines des Femmes et au Centre de la Soka Gakkai (où un forum Charte de la Terre avait été organisé ans auparavant).

A cette occasion, une émission de radio hebdomadaire intitulée Kalikasan Kaunlara ! a proposé un programme, en prime time, sur la Charte de la Terre. Ce programme ouvre continuellement des discussions sur des problématiques liées à la durabilité avec des invités exceptionnels. Vous pouvez suivre ce programme sur ce site:
http://dzrh.prepys.com
Pour plus d’informations sur ce programme, communiquez avec TERRE Institut de l’Asie: earthinstitute@gmail.com

Continue Reading

Province Chinoise de Taiwan

L’Association pour le Gestion Écologique de Taiwan (TESA) est, depuis 2004, très active dans la promotion de la Charte de la Terre auprès de le Jeunesse et des autochtones des communautés de Taiwan.

En Juillet 2008, TESA a lancé le réseau de la Charte de la Terre Taiwan. Dès sa création, la Charte de la Terre Taiwan a été très active ; offrant des groupes d’études, des camps d’immersion pour les jeunes, des cours de base et de formation de jeune bénévoles. Par ailleurs, TESA a organisé une série de conférences sur l’éthique environnementale, menée par le Dr Holmes Rolston III et lors desquelles les principes de la Charte de la Terre ont été discutés en profondeur. L’Association est également l’auteur d’une publication en quatre volumes, intitutlé « TESA Series in Thought and Praxis of Environmental Ethics » dans laquelle la Charte de la Terre est mise en vedette (n’est disponible qu’en chinois).

A noter également que L’Association Mondiale Des Bouddhistes de Taiwan Dharma Drum Mountain, utilise la Charte de la Terre dans ses campagnes de protection de l’environnement spirituel.

En 2013, TESA a organisé la 28ème Conférence International des Gardiens de l’environnement sur la nature, la culture et l’avenir. Cette Conférence a fourni un cadre intéressant pour promouvoir les principes de la Charte de la Terre et de tester son applicabilité auprès d’enfants d’âges et de cultures différentes. TESA a également continué d’offrir des programmes de formation pour les étudiants, sous forme de conférences et de soutien à la mise en œuvre de projet.

L’Implication de TESA dans les Conférences de l’Initiative de Charte de la Terre vient de la collaboration entre deux affiliés de la Charte de la Terre, (ASPEA du Portugal et TESA). Il s’agit là d’un bel exemple de collaboration décentralisée entre des membres de l’Initiative de la Charte de la Terre dans la promotion des valeurs de la Charte.

Continue Reading

Thaïlande

En 1999, le Programme d’action Grassroots de l’Institut Thaïlandais de l’Environnement (TEI) a permis de catalyser le dialogue entre différentes parties prenantes sur le sens de la charte de la Terre pour les communautés, les municipalités et d’autres groupes en Thaïlande et a apporter de nombreux feedbacks au processus de rédaction de la Charte de la Terre. L’initiative Thaï est axée sur l’idée que la Charte de la Terre est un moyen de soutenir à la fois l’Agenda 21 et l’Agenda 21 local.

En janvier 2000, grâce à la collaboration entre la Thai Society of Value Creation et la Société Japonaise de Bouddhisme, une consultation nationale de la Charte de la Terre a pu être organisée. De son côté, le TEI a traduit la Charte de la Terre et favorisé sa diffusion par le biais de divers évènements et réseaux. En juin 2000, la Charte a été présentée dans plusieurs évènements, dont le Congrès International sur l’Éthique de l’Environnement et de l’Éducation, ainsi que dans diverses émissions de radio.

En Février 2001, l’Institut Rjabat Phranakhon et le TEI ont organisé un colloque sur la Charte de la Terre à Bangkok. Ce dernier a réuni un groupe d’experts et de leaders dans le domaine du développement durable très diversifié. En mai de la même année s’est tenue la 8ème Conférence de la Journée du Vesak des Nations Unies à Bangkok. La Journée du Vesak est une fête importante dans la tradition bouddhiste et marque l’occasion de discuter du rôle du bouddhisme international dans les problématiques mondiales importantes, dont le développement durable. Au cours de l’un des ateliers axés sur «la préservation de l’environnement et la restauration », le Dr Colin Soskolne, professeur d’épidémiologie à l’Université de l’Alberta (Edmonton, Canada), a présenté un document sur « La Charte de la Terre pour le développement communautaire durable dans une perspective des vertus bouddhistes vertus ».

En 2004, l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) a tenu son 3ème Congrès Mondial à Bangkok. Au cours de ce dernier, une résolution en faveur de la Charte de la Terre a été adoptée (Res 3.022, 2004). La résolution recommande l’utilisation de la Charte dans l’élaboration des politiques et des programmes de l’UICN.

Continue Reading

Sri Lanka

Le Mouvement Sarvodaya Shramanada du Sri Lanka a soutenu la Charte de la Terre dès son processus de rédaction. Mr. A.T. Ariyaratne, fondateur et président du Mouvement Sarvodaya est un Commissaire de la Charte de la Terre et continue d’en être un important partisan.

Avec un réseau de plus de 15’000 villages, le Mouvement Sarvodaya est l’organisation la plus grande et la plus largement intégrée au Sri Lanka. Après avoir approuvé la Charte de la Terre en 2000, le Mouvement Sarvodaya a réunis plus de 2000 personnes dans un village éloigné et difficilement accessible afin d’en apprendre d’avantage sur la Charte de la Terre. A la suite de cet événement, le Mouvement s’est engagé appliquer les principes de la Charte de la Terre.

La mise en pratique des ces principes incluent par exemple le financement de l’utilisation de l’énergie solaire, la mise en place de micro-crédit et de systèmes bancaires de village, de programme d’éducation au développement durable et de formation à l’agriculture biologique.

 

Continue Reading

Corée du Sud

Le processus de consultation de la Charte de la Terre en Corée a débuté au cours de la Conférence Internationale des ONG en 1999, sous la direction de M. Sungnok Andy Choi, président de la commission Forum de la Jeunesse. En collaboration avec la Fédération Coréenne du Mouvement Environnemental, un groupe important de personnes et d’organisations Coréennes a été réuni afin de définir le positionnement du pays à l’égard de la Charte de la Terre.

En 2000, un séminaire intitulé « Conceptualisation de la Charte de la Terre et de son rôle dans la société coréenne » a été organisé par l’équipe de recherche de la Charte de la Terre Corée du Sud, afin de trouver des moyens pour communiquer efficacement sur la Charte dans le contexte coréen et de discuter de son rôle dans la société coréenne.

En 2000 toujours, le Conseil de la Terre et le Soka Gakkai ont facilité l’organisation de plusieurs activités en lien avec la Charte de la Terre, tel qu’un séminaire intitulé « La Charte de la Terre, l’Agenda 21 et la société civile coréenne », animé par le facilitateur national de la Charte de la Terre, le président de la ville d’Incheon, le vice-ministre de l’Environnement ainsi que le Directeur du Comité Coréen de la Journée de la Terre.

Bien que ces dernières années il n’y ait pas eu beaucoup d’activité autour de la Charte de la Terre en Corée du Sud, un site Charte de la Terre Corée est toujours disponible. Celui-ci contient diverses informations sur la Charte de la Terre ainsi que sur l’Environnement et le Développement Durable.

Site Charte de la Terre en coréen: http://www.z9.or.kr

Continue Reading

Singapour

Un processus de dialogue sur la Charte de la Terre a été lancé sous l’influence du Conseil de l’Environnement de Singapour (SEC) en 1999. Divers groupes environnementaux ont ainsi été invités à fournir des commentaires et partager leurs points de vue sur le projet d’ébauche « Benchmark II » de la Charte. Entre novembre et décembre 2000, le Conseil de la Terre a organisé une série de réunions avec des représentants de la SEC, d’ONG et du Ministère de l’Environnement afin de préparer le terrain de la mise en place d’un mécanisme multipartite.

En Janvier 2000, l’Association Soka Gakkai Singapour (SG) en collaboration avec la Conseil de l’Environnement de Singapour, a organisé un atelier Charte de la Terre pour 90 représentants de différents secteurs de la société. La même année, 600 membres de la Division Jeunesse de l’Association Soka Gakkai Singapour ont participé à un forum intitulé « la Jeunesse et la Charte de la Terre »

Ces dernières années, peu d’activités spécifique à la Charte de la Terre ont été organisées à Singapour.

 

Continue Reading

Papouasie Nouvelle Guinée

En 2002, les 870 tribus de Papouasie-Nouvelle-Guinée ont se sont servies de la Charte de la Terre comme modèle pour créer leur Charte Tribale, résultat d’un processus de consultation publique, similaire à celui de la Charte de la Terre. La Charte Tribale décrit les défis naturels et historiques rencontrés par les tribus de Papouasie-Nouvelle-Guinée et explique comment ceux-ci sont connectés avec ceux rencontrés par toutes les tribus du monde. En outre, la Charte énonce les principes fondamentaux permettant d’établir des partenariats conduisant à l’élaboration de pratiques durables, pacifiques et équitables dans la gestion des ressources naturelles nécessaire à leur survie à long terme.

La version finale de la Charte Tribale Mama Graun est un parfait exemple de ce qu’une communauté ou un groupe peut créer à partir de la vision de la Charte de la Terre.

Le premier groupe de Jeune de la Charte de la Terre Papouasie-Nouvelle-Guinée à été créé en juillet 2009.

 

Continue Reading

Nouvelle Zélande

Le Centre Néozélandais du Droit de l’Environnement de l’Université d’Auckland (NZCEL) à jouer le rôle de coordinateur lors de la campagne nationale de la Charte de la Terre en Nouvelle Zélande, en 1999.

En février 2000, la Fondation Tindall a octroyé une subvention à l’NZCEL pour aider à la mise en place d’une campagne nationale de la Charte de la Terre. Deux mois plus tard, un groupe de coordination a été chargé d’établir le Comité National de la Charte de la Terre. Ce dernier a, depuis, entrepris de nombreuses activités, dont la création d’un site internet de la Charte de la Terre Nouvelle Zélande.

Par ailleurs, Klaus Bosselman et Prue Taylor, deux membres du corps professoral de l’NZCEL, ont utilisé la Charte de la Terre pendant de nombreuses années et en on fait la promotion au sein du Comité National. Ils ont également écrit plusieurs livres et articles sur la Charte de la Terre et ont utilisés le document dans leurs classes du premier et deuxième cycle de la Faculté de Droit et de l’Ecole d’Architecture et de Planification.

En 2002, SGI-Nouvelle Zélande a organisé une série de réunions Charte de la Terre afin de discuter des principes évoqués par le document.

La Congrégation Aotearoa des Sœurs Dominicaines de Nouvelle Zélande a ouvert un centre d’éducation pour les communautés de Korimako. Dès 2001, le centre a développé un programme d’éducation sur le Développement Durable qui utilise la Charte de la Terre.

Continue Reading